Le Prix Nobel de la paix Liu Xiaobo est mort

Liu Xiaobo 61 ans a été condamné à 11 ans de prison en 2009 pour incitation à la subversion du pouvoir d'État

Liu Xiaobo est le premier prix Nobel de la paix à mourir en détention depuis un pacifiste allemand emprisonné par les nazis et décédé en 1938.

Dépressive, souffrant aujourd'hui de problèmes cardiaques, Liu Xia, 56 ans, a toujours soutenu son mari, sans toutefois prendre part directement à son combat en faveur de la démocratie.

Transféré hors de Chine?

'Les autorités ont peur que si quelqu'un d'aussi emblématique que Liu Xiaobo a une tombe, elle devienne un endroit où ses partisans se réuniront', a déclaré samedi Ye Du, un dissident proche de la famille du défunt.

Des manifestants se préparent à poster des cartes-postales pour le dissident et Prix Nobel chinois Liu Xiaobo (en photo sur les cartes), devant un bureau de poste à Hong Kong, le 5 juillet 2017.

Le comité Nobel norvégien s'est dit vendredi "profondément inquiet" pour Liu Xia, l'épouse du dissident chinois Liu Xiaobo, appelant à la Chine à la laisser quitter le pays.

Les appels se multiplient maintenant pour que Pékin relâche M. Liu pour qu'il puisse être soigné à l'étranger.

Un responsable de la communication de la municipalité de Shenyang a déclaré que le corps de l'opposant avait été incinéré samedi conformément aux voeux de sa famille et aux coutumes locales.

Les derniers examens menés sur Liu Xiaobo révèlent que sa tumeur s'est agrandie et qu'il souffre d'une baisse de la pression artérielle et d'insuffisance rénale, précise l'hôpital universitaire médical N°1 de Shenyang (nord-est de la Chine).

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé que Liu Xiaobo était un "combattant courageux pour les droits civils et la liberté d'opinion". "C'est pour cela que le comité que je présidais avait remis le prix de la paix à Liu Xiaobo ", a-t-il expliqué.

Rejetant ces critiques, M. Geng a indiqué que Pékin avait protesté auprès de 'certains pays', dont les Etats-Unis, l'Allemagne et la France, à l'origine de 'propos irresponsables' sur la mort du dissident, ainsi qu'auprès du Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU.

Liu Xiaobo a été condamné à 11 ans de prison pour subversion, en 2009, pour avoir participé à la rédaction d'une charte réclamant le respect de la liberté d'expression et des élections libres. Ce qui a valu à Pékin une pluie de critiques.

Plusieurs voix, dont l'Union européenne et les Etats-Unis, appellent désormais le régime communiste à libérer la veuve du prix Nobel, la poétesse Liu Xia.

Related News: